Article 3 : vie scolaire

 

* Le respect

 

Des formes individuelles ou collectives d'encouragement sont données oralement au quotidien.  L'enseignant(e) s'interdit tout comportement, geste ou parole qui traduirait l'indifférence ou le mépris à l'égard de l'élève ou de sa famille.

De même, les élèves comme leurs familles, doivent s'interdire tout comportement, geste ou parole qui porterait atteinte à la fonction ou à la personne du maître ou d'un membre de l'équipe éducative et au respect dû à leurs camarades ou aux familles de ces derniers.

Tout châtiment corporel est strictement interdit.

Un élève ne peut être privé de la totalité de la récréation au titre de punition.

 

* Application du principe constitutionnel de laïcité dans les écoles publiques

 

La neutralité du service public est un gage d'égalité et de respect de l'identité de chacun. Les agents du service public d'éducation, quels que soient leurs fonctions et leurs statuts, sont soumis à un strict devoir de neutralité qui leur interdit le port ostentatoire de tout signe d'appartenance religieuse.

Conformément à l'article L441.5.1 du code de l'éducation, le port de signes ou tenues par lesquels manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.